Projet JUNIOR

« Les Effets de temps : perception et représentation de la vitesse »

 

Membres du projet :

  • Lucie RATAIL (responsable)
  • Bérangère AMBLARD
  • Alix CAZALET-BOUDIGUES
  • Carole DELHORME
  • Coralie GRIFFON
  • Narimene IBRAHIM
  • Gwendoline KOUDINOFF

Présentation globale du projet :


« Les Effets de temps : perception et représentation de la vitesse » est un Projet junior retenu par la Commission Recherche de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Centré sur la question de la perception et la représentation de la vitesse temporelle, dans l’art en particulier, ce Projet a pour objectif d’inviter des chercheurs, artistes, et autres acteurs du monde socio-économique à se questionner sur cette notion universelle, et à échanger au cours d’événements pluridisciplinaires variées, entre art et recherche. Grâce à ce projet, les membres organisatrices souhaitent faire émerger un dialogue entre des acteurs issus de disciplines diverses, choisissant intentionnellement un sujet vaste, dont l’interprétation puisse diverger en fonction des champs d’étude. L’objectif scientifique du Projet global sera de faire émerger une réponse commune à la question d’origine : comment l’art figure-t-il notre perception de la vitesse temporelle ? L’axe pluridisciplinaire adopté permettra non seulement d’adopter le point de vue d’artistes (en témoignent les nombreuses rencontres avec des artistes, ainsi que le choix de faire intervenir des artistes pour les conférences plénières des journées d’études), mais aussi de le confronter à d’autres perspectives, en apparence éloignées de la sphère artistique, avec pour conclusion – nous l’espérons – le constat qu’il existe de nombreux ponts entre ces divers champs d’étude et de recherche.